COMMENT DESINFECTER LES SERINGUES

Les pratiques dangereuses et les conseils de prévention à l’intention des usagers de drogue par voie intraveineuse


Le contenu de cette brochure est destiné à l’endroit des usagers de drogue par voie intraveineuse. Injecter par cette voie un produit non stérile expose la personne au risque de se faire infecter. Toutes les phases de préparation, tous les gestes qui précèdent et accompagnent l’infection peuvent lorsqu’ils sont effectués sans précaution augmente ce risque.


Pour réduire le plus possible les risques liés à l’injection, il est indispensable d’utiliser :-


  1. Une seringue neuve et stérile.

  2. Du matériel stérile.

  3. De l’eau bouillie et stérile n’ayant jamais été en contact avec une seringue usagée ni une cuillère.

  4. Un citron non entamé en cas d’acidification de la préparation.


En dernier recours et à défaut de matériel stérile il faut désinfecter avec de l’eau de JAVEL la seringue et le cas échéant l’aiguille et le récipient servant à chauffer la préparation.


  1. Lavez l’aiguille et la seringue en les remplissant plusieurs fois d’eau claire pour réduire la quantité de sang et d’autres impuretés dans la seringue.

  2. Employez l’eau de Javel à usage domestique de concentration maximale et remplissez complètement l’aiguille et la seringue au moins deux fois. Plus l’eau de Javel reste longtemps dans la seringue (au moins 30 secondes) plus il est probable que le VIH sera inactivé. Jetez l’eau de Javel.

  3. Enlevez le piston et plongez le dans l’eau de Javel. Les éléments qui autrement pourraient ne pas être atteints par les solutions dans la seringue seront mieux désinfectés (par exemple arrière du piston).

  4. Remplissez complètement l’aiguille et la seringue d’eau claire, au moins deux fois et jetez l’eau.


On recommande de secouer et de tapoter la seringue chaque fois qu’elle est pleine d’eau, d’eau de Javel et d’eau de rinçage pour améliorer l’efficacité à toutes les étapes.

COMMENT LIMITER LES RISQUES DE TRANSMISSION

La prise de drogues par voie intraveineuse expose aussi les toxicomanes au virus des hépatites B et C, maladies également transmissibles par voie sexuelle. La seule PROTECTION efficace contre ces infections est le port du PRESERVATIF (capote) lors de chaque rapport sexuel. Il est important de vérifier que la date limite d’utilisation inscrite sur l’emballage n’est pas dépassée. Il faut éviter l’application de produits lubrifiant qui risque d’endommager le latex. Il est possible en cas de lubrification insuffisante, d’appliquer un gel à base d’eau (K-y Jelly).